Sud Thaïlande

Si tourisme et Asie s’unissaient, le fruit de ce mariage porterait probablement le nom de Thaïlande.

Nous foulons son sol en un début d’après midi ensoleillé. Dès les portes de l’aéroport passées, la chaleur, différente, sèche, moins aisée à supporter.

La région de Phuket nous acceuille. Nous y prenons nos aises, abordons cette nouvelle région patiemment.
Certes, il ne s’agit pas de mon premier séjour mais le nord et le sud sont comme des jumeaux séparés très tôt et dont la distance aurait changé le caractère et l’apparence.
C’est donc avec un vrai sentiment de découverte que débute cette étape.

Reprenons, patiemment, oui, c’est le mot, exit les longues journées de transport, le temps est notre principal luxe. Nous l’utilisons donc, de courts trajets chaque jour jusqu’à notre destination.
Une première nuit proche de l’aéroport. Ne vous y trompez pas, à quelques centaines de mètres de ce flux permanent de vacanciers, se dressent les premiers cocotiers bordant une magnifique plage, qui, en cadeau de bienvenue se pare de la lumière orangée du crépuscule.

IMG_7476

Evidemment, la zone de l’aéroport n’est pas des plus prisées, d’où ce sentiment de solitude au moment d’enfin sentir les grains de sable dorés s’infiltrer entre nos orteils. Odeurs d’épices et gout de lait de coco éveillent définitivement nos sens.

Notre seconde étape, proche de la station de bus de Phuket, toujours dans un soucis de simplicité, s’avère étonnante.

Phuket résonne bien souvent comme un lieux de refuge pour les voyageurs du monde entier à la recherche d’exotisme, tout ceci allant bien évidemment de pair avec les inconvénients inhérents au tourisme de masse.

Je suis incapable de vous parler de cet aspect de Phuket. Alors même que nous sommes dans le coeur sud asiatique du tourisme, il est aisé, avec un peu de volonté et de patience d’y trouver paix et tranquillité.

Phuket et plage vont de paire, dorénavant, dans mon esprit Phuket rime avec sa vieille ville. Ce lieu, si proche mais qui semble pourtant si éloigné du dynamisme balnéaire, offre au voyageur la véitable beauté de la péninsule.

IMG_7525

Marchés inconnus ou ignorés, architecture traditionnelle agrémentée de touches de street art et de modernité, petits restaurants de trottoirs embaumant les rues de senteurs de tom ka, tom yam et autre curry. La cuisine sud thaïlandaise démontre un caractère bien plus trempé que sa voisine du nord.

Oui, Phuket peut offrir son lot de dépaysement. Il n’y a dans mes souvenirs, aucun endroit si éloigné de l’image que j’en avais avant de le découvrir. Agréable surprise.

Après quelques heures de bus, Krabi nous acceuille. Nous y sommes loin du centre. Acceuillis dans cet adorable hôtel. Epoustouflante vue au travers de la baie vitrée lorsque ma tête se repose enfin sur le coin de mon oreiller. Pitons rocheux recouverts de végétation tropicale épaulés par les lointaines montagnes. Le tableau est magnifique.

Cet arrêt ne semble, au premier abord, que peu emballant, c’est oublié que loin de tout, vous êtes plus proche de vos hôtes.

Les jours s’enchaînent, Ao Nang nous accueille. Station blanéaire, centre fréquenté…. Mais comment ne pas l’être. Tous les joyaux attirent les curieux et les convoitises.
Cependant, la paix et le calme se trouvent facilement en sortant des sentiers battus, 20 minutes de marche est le (petit) prix à payer pour connaitre la tranquilité.

Les bateaux fusent à l’horizon, les plages aux alentours, superbes, ne sont atteignables que par la mer. Les falaises, le sable fin, l’eau transparente…. Objectif atteint.
Nos journées nous permettent, une fois de plus, des découvertes culinaires. Quelques endroits bien cachés s’apparentent à des trésors, Noix de cajou, sauce soja et fruit éxotiques comme base d’alimentation.

IMG_7590

Pas d’aventures incroyables, juste une parenthèse ensoleillée, ponctuée par des plongées au sein des poissons multicolores, de coucher de soleils embrasant la plage et de découvertes, comme ce bal de chauves souris à la tombée de la nuit ou ce bain nocturne au milieu du plancton phosphorescent.

Pour conclure sur le sud de la Thailande, les maîtres mots seraient précautions et recherches.
Marchez, éloignez vous, il est aisé de tomber, happé dans la masse et d’y avoir une vision écornée, bien loin de ce que cette région est à même de vous offrir.

Comme dit précédemment, nord et sud de la Thaïlande sont des jumeaux opposés.
Le joyaux brut du sud contraste avec le joyaux humain du nord.
La nature face à l’histoire et la culture.

Je recommenderai la Thaïlande sans hésiter. Mais ne vous y jeter pas les yeux fermés, au risque de vous tromper de chemin et de ne repartir qu’avec, dans vos valises, un sentiment de frustration.

Bangkok en ligne de mire…

Les photos sont ici -> Sud Thaïlande

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s